SNRT.ma Régie Publicitaire Al Aoula Arryadia Arrabia Al Maghribia Assadissa Aflam Tv Tamazight Tv Radio Chaine Inter Al Idaa Al Watania Al Idaa Al Amazighia Idaat Mohammed Assadiss Maroc Contact
Recevoir Arryadia
Médiateur
  Arryadia  
  Grille TV Nos émissions  
Football Basket, Volley et Handball Cyclisme, Auto / Moto Athlétisme Tennis Sporrts de Combats  
 

Articles

JO-2012 (1.500m): Iguider, l'espoir marocain d'une place sur le podium

Les yeux des marocains seront braqués mardi soir sur le stade olympique de Londres qui abritera la finale du 1.500 m où l'athlète marocain Abdelaati Iguider tentera d'assurera à son pays une place sur le podium olympique et par la même redorer le blason de l'athlétisme et du sport marocains en général.

A en juger par sa performance lors de la demi-finale disputée dimanche dernier, Iguider semble bien positionné pour décrocher l'une des médailles d'une distance, dont le record du monde est toujours détenu par un certain Hicham El Guerrouj avec un légendaire chrono de 3.26.00 établi en 1998 à Rome.

Lors de cette course, l'athlète marocain a annoncé les couleurs, imposant une grande résistance aux attaques de ses challengers Kenyans, qui ne cachent pas depuis leur arrivée à Londres, leur détermination de décrocher l'or d'une distance dominée par les athlètes marocains depuis le temps de Said Aouita.

Lors de cette finale, Iguider devra adopter un rythme rapide pour s'envoler vers une victoire, qui ne manquerait pas d'apporter un baume aux cÂœurs des Marocains au moment où les athlètes d'autres disciplines n'ont pas réussi à percer.

+Je préfère que le tempo soit donné dès le début. Je préfère les courses rapides+, avait déclaré Iguider suite à sa qualification dimanche, tout en souhaitant que la finale sera aussi rapide dès le début +pour que je puisse offrir au Maroc une médaille+.

Cette épreuve sera sans doute relevée avec la présence des redoutables Kenyans Kiplagat Silas, Kiprop Asbel, Chespseba Nixon Kiplimo et de l'Algérien Taoufik El Makhloufi. Mais le natif d'Errachidiya, fort de son expérience, puisera dans son potentiel pour bien gérer la course.

Seul athlète marocain engagé sur cette distance, Iguider est conscient de l'enjeu. +Etre seul en finale est un peu difficile parce que dans ce cas vous ne pouvez compter que sur vous-même+, a-t-il dit, tout en se disant prêt à défendre amplement ses chances et hisser haut les couleurs de son pays au stade olympique de Londres.

Rappelons que la première consécration internationale du jeune athlète marocain remonte aux Mondiaux-2004 juniors de Grosseto (Italie), quand il a remporté la médaille d'or.

L'année 2012 s'est annoncée sous de bon augure pour Iguider, en s'imposant en mars dernier en finale du 1.500 m des championnats du monde en salle d'Istanbul.